Facebook posts

1 week ago

Beam me up Labs

Que ce soit pour faciliter la vie des patients atteints de déclin cognitif (par exemple, la maladie d'Alzheimer), aider les étudiants en médecine à apprendre ou encore déployer la prochaine chambre d’hôpital bienveillante, BMU LABS imagine, collabore et développe des solutions disruptives pour le secteur médical et bien être. #innovation #AI #neurosciences #vr www.youtube.com/watch?v=57yqtfF0rh0 ... See MoreSee Less

View on Facebook

3 weeks ago

Beam me up Labs

Une des grandes satisfactions en équipe, est de recevoir ce type de message de nos partenaires-clients. #neuromarketing #emotion #EEG ... See MoreSee Less

View on Facebook

3 weeks ago

Beam me up Labs

Lors des points de suivis avec nos partenaires académiques, fort aise de constater que les femmes sont en tête de nos effectifs de recherches. L’intelligence artificielle pour changer le monde, auquel prendront part plusieurs leaders féminines de cette industrie c'est ce que nous croyons chez Beam me up Labs ! #womenempowerment #womenAI #WomenInTech ... See MoreSee Less

View on Facebook

1 month ago

Beam me up Labs

Une des nombreuses raisons pour laquelle notre système de collecte de données neuronales s'effectue sur l'ensemble du crâne et pas juste sur le front ! #notatoyLa mémoire se distingue en cinq principaux systèmes de mémoire
- La mémoire de travail
- La mémoire sensorielle
- La mémoire sémantique et la mémoire épisodique
- La mémoire procédurale
- La mémoire perceptive

Ce type de mémoire permet de retenir des informations durant un cours laps de temps. Dès que l'on pense à autre chose, ou que l'on vaque à une autre occupation, ces informations sont effacées. Elle est aussi appelée « mémoire de travail ».

En moyenne, un humain peut retenir 7 informations (le numéro 7 est alors désigné comme étant le « chiffre magique »), voire plus mais seulement lorsque le thème est commun à tout les mots à retenir. On utilise cette mémoire de travail lorsque que l'on lit par exemple: ce qui permet de se souvenir du début d'une phrases pour en comprendre la fin ou l'idée.

C'est également la mémoire que l'on utilise lorsqu'on compose un numéro de téléphone qui vient de nous être donner oralement. Numéro qui sera oublié quelques secondes après que nous n'en ayons plus l'imminente utilité puisque c'est le principe de base de la mémoire à court terme.

La mémoire de travail gère l'accomplissement des tâches de notre vie quotidienne, c'est la clef de l'attention et de la concentration. Elle est par exemple utile lors de tâches telles que l'écriture d'une phrase: ce qui permet de la construire logiquement et le fait que l'on se souvienne du début de cette phrase.

La mémoire sensorielle est comme son nom l'indique la mémoire qui utilise les 5 sens dont l'être humain dispose. L'information provenant d'un sens qui reste le plus longtemps dans le cerveau est celle qui est interceptée par l'oreille, l'ouïe a donc une place plus importante.

Il existe aussi ce que l'on appelle la mémoire à long terme qui est plus importante et rassemble à elle seule plusieurs types de mémoires :

La mémoire sémantique héberge nos connaissances générales, comme le sens des mots, les conjugaisons, les dates apprises à l'école, le nom des personnages célèbres, les capitales, etc... Elle héberge également nos connaissances personnelles: C'est à dire tout ce qui nous touche personnellement, notre histoire. On se souvient par exemple de notre adresse lorsque l'on était enfant, le nom de notre instituteur plus jeune.

La mémoire épisodique, il s'agit de se souvenir d'épisodes de notre vie, d’événements plus ou moins marquants ( souvenir de personnes croisées, de matchs de football, d'anniversaires... ). Tous ces souvenirs ont un point commun: ils sont automatiquement replacés dans leur contexte avec une date, un lieu, la/les personnes présentes au moment où l'action s'est déroulée. Ce qui permet de mieux s'en souvenir, puisque avec l'apport du contexte, l'épisode est classé.

La mémoire procédurale est, comme son nom l'indique (« procédure »), c'est le fait de se souvenir d'éléments appris au cours de notre vie et qui sont répétés, comme faire du vélo, jouer d'un instrument de musique, ou manger. Ce sont des actions quasiment impossibles à oublier entierement.

La mémoire perceptive dépend des modalités sensorielles, notamment de la vue pour l’espèce humaine. Cette mémoire fonctionne aussi principalement à l'insu de l'individu. Elle sert à retenir des bruits ou des images sans s'en rendre compte. C’est elle qui permet à une personne de rentrer chez elle par habitude, grâce à des repères visuels. Cette mémoire permet de se souvenir des visages, des voix, des lieux.
Alors à votre santé cérébrale....
Neurosciences Academy
... See MoreSee Less

View on Facebook
Facebook posts

You May Also Like